Premier Pas Au Piano

Le blog des pianistes débutants et autodidactes par Jean-Luc

Les bases du solfège

janvier 26th, 2014

Dans ces vidéos, je vous parle des toutes premières notions de solfège. Bien sûr, d’autres messages complèteront celui-ci à l’avenir.

Pour celles et ceux qui veulent suivre cette série de 3 vidéos, je pense qu’il est préférable de prendre des notes au fur et à mesure.

Sinon pourquoi 3 vidéos et pas une seule de 29 mn ? Parce que 29 minute, ça peut-être assez indigeste.

J’ai mis un peu plus bas une vidéo sur les bases de la lecture de notes ; si vous débutez totalement je pense que cela pourrait vous être utile.

 

 

 

Pour résumer sommairement la vidéo :

– une portée se compose de 5 lignes horizontales numérotées de bas en haut et de 4 interlignes

– une portée « porte » des signes : clés, armure, notes, silences, altérations et autres…

– les deux clés utilisées au piano sont :
* la clé de Sol seconde ligne : le Sol est sur la deuxième ligne (note coupée par cette ligne)
* la clé de Fa quatrième ligne : le Fa est sur la quatrième ligne (note coupée par cette ligne)

– une note se définit au piano par :
* sa hauteur : Do – Ré – Mi – Fa – Sol – La – Si
* sa durée : ronde – blanche – noire – croche – double-croche…
* son timbre : c’est le son du piano, pour un piano. Le timbre n’est habituellement pas précisé sur une partition

– un ronde vaut généralement 4 temps – une blanche 2 temps – une noire 1 temps – une croche un demi temps…

– une ronde correspond à : 2 blanche, 4 noires, 8 croches, 16 double-croches, 32 triples-croches, 64 quadruples croches

– pour jouer une ronde : appuyez sur une touche et comptez de 1 à 4 dès que le son se produit
pour jouer 1 blanche : appuyez sur une touche et comptez de 1 à 2
pour 1 noire, vous ne direz que 1 avant de lâcher la touche

– pour jouer 2 blanche dans une mesure à 4 temps : appuyez sur une touche et comptez 1 – 2 puis appuyez sur la même touche ou sur une autre en compte 3 – 4. Bien sûr gardez le même rythme en comptant de 1 à 4 ; ne ralentissez pas, n’accélérez pas et ne marquez pas de pause

– à chaque note correspond un silence équivalent
* la pause correspond à une ronde
* la demi-pause correspond à une blanche
* le soupir correspond à une noire
* le demi-soupir correspond à une croche
* etc.

– pendant un silence vous n’appuyez sur aucune touche avec la main concernée ; un silence peut être sur la ligne en clé de Sol (ne rien jouer avec la main droite) alors qu’il y a des notes sur la ligne en clé de Fa (la main gauche joue).

– 2/4 (2 sur 4) au début d’une partition peut se lire :
* la partition se compose de mesure à 2 temps dont chaque temps est occupé par une noire
* ou : il y a l’équivalent de 2 noires par mesure (donc : une blanche ou 2 noires, ou 4 croches, etc.)

– 3/8 (3 sur 8)au début d’une partition peut se lire :

* la partition se compose de mesure à 3 temps dont chaque temps est occupé par une croche
* ou : il y a l’équivalent de 3 croches par mesure (donc : une noire pointée ou 3 croches, ou encore 6 double-croches, etc.)

– le symbole # (dièse) signifie qu’il faut jouer un demi-ton plus haut (à droite) que la note à laquelle il se rattache :
* un Sol # sera joué en appuyant sur la touche noire entre le Sol et le La
* un Si # sera joué en appuyant sur le Do, vu qu’il n’y a pas de touche noire après (à droite) le Si

– le symbole b (bémol) signifie que l’on doit jouer un demi-ton plus bas (à gauche) que la note à laquelle il se rattache :
* pour jouer un Sol b il faudra appuyer sur la touche noire entre le Fa et le Sol
* pour jouer un Fa b il faudra donc appuyer sur le Mi, vu qu’il n’existe pas de touche noire entre Fa et Mi

C’est un peu technique pour celles et ceux qui n’y connaissent rien. Je ferai peut-être d’autres vidéos sur le solfège à l’avenir.

Les bases de la lecture de notes

Voici une vidéo sur l’apprentissage de la lecture des notes sur une portée en clé de sol ou en clé de fa : comment trouver le nom d’une note en fonction de sa place sur la portée.

 

Entraînement à la lecture

Les pianistes n’ont que 2 clefs à connaître : la clé de Sol et la clé de Fa.

Lors de l’apprentissage de la lecture, il est inutile de travailler en solfiant ou en chantant. Le plus important est de savoir lire dans les 2 clés en même temps.

Il faut donc vous entraîner à lire en commençant par une note de la clé de Fa et en montant lire celle de la clé de Sol située au dessus, puis vous revenez sur la portée en clé de Fa pour lire une note et vous remontez sur celle qui est en clé de Sol juste au dessus, etc.

En gros c’est une lecture verticale, de bas en haut et de gauche à droite. C’est beaucoup plus efficace que d’apprendre à lire en clé de Sol pendant 1 mois puis de passer à la clé de Fa, pour ensuite alterner les deux clé. Ça ne correspond pas à la réalité de la lecture d’une partition pour piano.

Je vous ai mis ci-dessous trois feuilles de lecture au format pdf : travaillez une ligne du tempo 69 à au moins 144 pour un enfant de 14 ans ou plus et un adulte puis passez à la ligne suivante (notez qu’il est possible de dépasser un tempo de 208 à la noire).

Bon visionnage…

Lecture de notes 1

Lecture de notes 2

Lecture de notes 3

Accords majeurs, mineurs et renversements

janvier 19th, 2014

Un accord est un ensemble de trois sons minimum joués en même temps.

Il existe les accords majeurs et les accords mineurs.

Dans leur état fondamental un accord est joué avec les doigts : 1 – 3 – 5 (pouce – majeur – auriculaire)

Pour trouver les notes d’un accord majeur :

Appuyez sur une touche quelconque du clavier avec l’auriculaire (doigt 5) de votre main gauche, c’est la note fondamentale.

Ensuite, ajoutez 4 demi-tons (soit : 4 touches consécutives) et vous obtenez la tierce jouée avec le majeur (doigt 3).

A la tierce ajoutez 3 demi-tons et vous aurez la quinte, jouée avec le pouce (doigt 1).

Donc fondamentale + 4 + 3 = accord majeur.

Pratiquement, si vous jouez un do avec l’auriculaire de la main gauche :

– do + 4 demi-tons (touches) = mi (doigt 3)

– mi + 3 demi-tons (touches) = sol (doigt 5)

Do – mi – sol = accord de do majeur (do M ou do)

L’accord porte le nom de la note fondamentale.

Pour un accord mineur c’est exactement le même principe.

Formule : fondamentale + 3 + 4 = accord mineur.

Exemple :

Do – mi b (mi bémol) – sol = accord de do mineur (do m)

Il existe pour chaque accord une position fondamentale et 2 renversements :

Dans la position fondamentale, la note qui donne le nom à l’accord est la plus basse (la plus à gauche).

Ex.pour do majeur : do – mi – sol

Pour obtenir le premier renversement, jouez la fondamentale à l’octave.

Donc pour le do majeur ça donnera : mi – sol – do

Et pour le deuxième renversement, à partir du premier jouez la tierce (le mi) à l’octave

Pour le do majeur : sol – do – mi

Quoi qu’il en soit, le do reste la tonique, le mi est la tierce (médiante) et le sol la quinte (dominante).

Explication en images dans la vidéo ci-dessous :

Récapitulatif pour l’accord de Do majeur :

Le schéma des accords (majeurs ou mineurs) à la main gauche en montant :

– fondamental : 5 – 3 – 1 (exemple : do – mi – sol)

– 1er renv. :   5 – 3 – 1 (exemple : mi – sol – do)

– 2ème renv. :  5 – 2 – 1 (exemple : sol – do – mi)

– fondamental : 5 – 3 – 1 (exemple : do – mi – sol à l’octave supérieure)

Le schéma des accords (majeurs ou mineurs) à la main droite en montant :

– fondamental : 1 – 3 – 5 (exemple : do – mi – sol)

– 1er renv. :   1 – 2 – 5 (exemple : mi – sol – do)

– 2ème renv. :  1 – 3 – 5 (exemple : sol – do – mi)

– fondamental : 1 – 3 – 5 (exemple : do – mi – sol à l’octave supérieure)

Quand vous descendez, vous repassez par là où vous êtes montés ; le principe est de descendre la note la plus haute (la plus à droite) :

Le schéma des accords (majeurs ou mineurs) à la main gauche en descendant :

– fondamental : 5 – 3 – 1 (exemple : do – mi – sol)

– 2ème renv. :  5 – 2 – 1 (exemple : sol – do – mi ; le sol est joué plus bas)

– 1er renv. :   5 – 3 – 1 (exemple : mi – sol – do ; le mi est joué plus bas)

– fondamental : 5 – 3 – 1 (exemple : do – mi – sol à l’octave inférieure)

Le schéma des accords (majeurs ou mineurs) à la main droite en descendant :

– fondamental : 1 – 3 – 5 (exemple : do – mi – sol)

– 2ème renv. :  1 – 3 – 5 (exemple : sol – do – mi ; le sol est joué plus bas)

– 1er renv. :   1 – 2 – 5 (exemple : mi – sol – do ; le mi est joué plus bas)

– fondamental : 1 – 3 – 5 (exemple : do – mi – sol à l’octave inférieure)

Enchaînements d’accords

(Vous pouvez visualiser la vidéo cliquez sur le lien)

 

Retrouvez-moi ici

Forum et Youtube

POUR APPROFONDIR :

Vous éprouvez des difficultés dans l’apprentissage du piano. Surmontez-les en trouvant un professeur particulier de piano sur Paris ou ailleurs.

SuperPROF-cours-particuliers-professeur-particulier

(Lien non affilié)